Coronavirus (COVID-19), nous continuons de vous accompagner !

La santé et la sécurité de nos clients et celles de nos collaborateurs ont toujours été notre priorité, et d’autant plus dans ce contexte de pandémie. Pour cette raison, nous avons mis en place un plan de continuité d’activité et une procédure d’intervention permettant d’agir dans des conditions sanitaires optimales (en savoir plus ici). La prise de rendez-vous devient ainsi disponible sous ces conditions.

Nous vous remercions de votre compréhension. Prenez soin de vous !

Pages internes

Comment réussir la mise en location de son bien ?

Vous disposez d'un bien immobilier que vous souhaitez louer ? Afin de réussir ce projet, il est nécessaire de prendre des décisions et de suivre certaines étapes importantes. Il s'agit d'un processus qui exige une organisation méticuleuse. De l'établissement des diagnostics à l'annonce en passant par le type de bail, tout doit être bien pensé. Comment bien réussir la mise en location de son bien ? Découvrez quelques éléments de réponse.

Remettre le bien en bon état pour réussir sa mise en location

Lorsque le propriétaire met en location son bien immobilier, il a certaines obligations à respecter. La loi l'oblige à proposer un bien décent. Si vous ne respectez pas cette obligation, vous serez passible de sanctions qui peuvent être lourdes. Vous devez donc vous assurer que le logement respecte certaines superficies, à savoir une surface minimum de 9 m2 au sol et de 2,20 m de hauteur de plafond.

De plus, les installations doivent respecter certaines normes afin d'assurer la sécurité des habitants. Il s'agit de l'électricité, des canalisations, du gaz, etc. L'idéal serait donc de réaliser des travaux avant la mise en location. Vous avez la possibilité de déduire ces dépenses de vos revenus locatifs compte tenu de votre statut. Il s'agit aussi d'un investissement qui permettra d'attirer le maximum de locataires.

Choisir le type de bail

Le choix du type de bail est une étape indispensable. Pour y parvenir, il convient de faire une étude de la demande locative dans la zone où se trouve l'immeuble. Pour ceux qui le savent, les petites surfaces tout comme les studios sont souvent utilisés pour les locations meublées. Ici également, il y a des obligations à remplir pour le propriétaire en ce qui concerne les meubles et les équipements.

L'option pour un bail vide ou un bail meublé aura un impact sur les impôts à payer. Vous devez donc bien y réfléchir. Il est tout à fait possible de solliciter l'aide d'une agence spécialisée pour la gestion de l'investissement locatif (un mandat de gestion locative peut en effet être pris en charge par des professionnels de l'immobilier). Toutefois, cela diminue légèrement votre rentabilité.

Déterminer le montant du loyer

L'une des étapes cruciales pour la réussite de la mise en location d'un bien immobilier consiste à fixer le montant du loyer. Cette fixation ne s'improvise pas. Il est nécessaire de respecter l'encadrement du loyer si les textes en parlent. Dans le cas contraire, vous subirez des sanctions financières.

Si votre zone n'est pas concernée par l'encadrement des loyers, vous pouvez déterminer le montant compte tenu de certains éléments. Il s'agit des estimations des agents immobiliers ou encore des annonces de biens ayant les mêmes caractéristiques que le vôtre.

Si vous louez votre immeuble avec un dispositif fiscal comme la loi Pinel, un plafond de loyer devra être respecté selon la zone. Dans tous les cas, la location d'un bien à un prix un peu moins élevé garantit un remplissage optimal.

En dehors de toutes ces étapes, vous devez faire d'autres gestes simples et efficaces pour la réussite de la mise en location de votre bien. Il faut faire les diagnostics immobiliers, publier l'annonce avec de belles photos ou encore réaliser des visites. Le bon choix des locataires, la demande de caution et la préparation du contrat de location sont également indispensables.