Coronavirus (COVID-19), nous continuons de vous accompagner !

La santé et la sécurité de nos clients et celles de nos collaborateurs ont toujours été notre priorité, et d’autant plus dans ce contexte de pandémie. Pour cette raison, nous avons mis en place un plan de continuité d’activité et une procédure d’intervention permettant d’agir dans des conditions sanitaires optimales (en savoir plus ici). La prise de rendez-vous devient ainsi disponible sous ces conditions.

Nous vous remercions de votre compréhension. Prenez soin de vous !

Pages internes

Quel est l’impact de la RE2020 sur les programmes neufs de Nantes ?

 

 

En date du 18 février 2021, la ministre de la transition écologique, chargée du Logement, annonçait les dernières modifications au sujet de la RE2020 (nouvelle loi pour la construction de logements neufs).

Finalement mis en application le 1er janvier 2022, cela a permis aux promoteurs nantais de se préparer en douceur et proposer aux futurs acheteurs des appartements et maisons permettant de faire des économies d’énergies tout en étant durable dans le temps et confortable. Ce report assure aussi l’offre de logements neufs à Nantes, un marché relativement tendu.

Le report de la réglementation : ce temps d’acclimatation précieux pour les promoteurs

La mise en application de la RE2020 fut une belle opportunité pour les promoteurs immobiliers. C’est suite à une décision du CSCEE (Conseil supérieur de la construction et de l’efficacité énergétique) que les professionnels de l’Immobilier neuf Nantes ont pu s’adapter aux changements intervenant sur la conception des logements.

L’insertion d’énergies décarbonées prévue pour 2025 requiert de prendre un virage abrupt sur les constructions neuves qui intégraient auparavant en globalité le gaz comme énergie pour le chauffage.

L’autre enjeu réside dans la cohabitation des matériaux constructifs. Le béton est proscrit, de par ses caractéristiques ne répondant pas aux exigences de la RE2020. Les architectes ont ainsi un défi de taille et doivent proposer des matériaux biosourcés (liège, bois, paille), géosourcés (briques, terre crue) etc.

En comparaison avec la norme RT2012, le Bbio RE2020 est augmenté de 30%. Cet indicateur a pour objectif de réduire les fortes chaleurs dans les maisons et appartements en été. Les autres points à considérer sont l’exposition à la lumière du jour, les huisseries des logements mais également les matériaux.

À Nantes, la transition énergétique se précise. Les promoteurs ont le désir d’orienter les chantiers du neuf vers l’économie énergétique, tout en réduisant l’effet sur les tarifs.

L’Île de Nantes, par exemple, est un excellent baromètre en ce qui concerne les constructions durables dans la région Pays de la Loire.

A titre d’exemple, le “Bâtiment B”, est un nouvel immeuble de bureaux au sein de l’île, et se représente comme une goutte d’eau. Hormis sa forme singulière, la structure a été bâtie sur une conception tout bois (95%) : ossature, charpente, plafond, ventelles extérieures, chaufferie à granulés bois et aménagements intérieurs bois.

Une offre de logements neufs préservée à Nantes

L’angoisse des promoteurs immobiliers avec la mise en place de la réglementation était une diminution de l’offre de logements, tandis que le territoire est déjà relativement tendu.

La demande, quant à elle, n’arrête pas d’augmenter, et ce, sur toutes les villes de Nantes métropole. Suite au confinement lié au COVID-19, le besoin d’espace s’est fait sentir, et bon nombre d’acquéreurs sont maintenant enclin à s’écarter du centre-ville pour acquérir un bien (de 3 à 5 pièces) accompagné d’un peu d’herbe, ou un appartement neuf doté d’une terrasse ou balcon avec un accès sur un espace vert. De Rezé à Saint Sébastien sur Loire en passant par Bouguenais, ces communes en banlieue nantaise sont très prisées.

Une rareté de biens disponibles sur le marché aurait pour effet instantané d’augmenter les tarifs de l’immobilier, dans neuf comme dans l’ancien. Une hausse qui n’est pas à espérer au vu des prix qui ont doublé ces dix dernières années sur Nantes.

Le report de la loi a donc été bénéfique aux promoteurs pour se conformer au cahier des charges de la RE2020 et ainsi limiter une augmentation du nombre de refus de permis de construire et un ralentissement des mises en chantier des logements neufs à Nantes.